[Test] Pokémon Café Mix

En bref :

Le système de compétences et d’affinités est sympathique, la direction artistique très mimi, mais le fond du jeu est d’un classique grinçant. L’aspect intéressant du jeu réside dans le côté collection de nouveaux chefs, propre à la licence, et l’évolution du café en terme d’aspect. Passé cela, Pokémon Café Mix semble assez quelconque, mais pourra faire passer le temps aux fans de ce type de jeux et de Pokémon. Pas mauvais, mais déjà vu, déjà joué.

Note : 3 sur 5.

Annoncé lors du Pokémon Presents du 17 juin 2020, Pokémon Café Mix est un match 3 dynamique, à l’instar de Disney Tsum Tsum ou plus récemment One Piece Bon ! Bon ! Journey !! Après Pokémon Shuffle, voici une nouvelle incursion des monstres de poche dans ce domaine encore saturé, mais qui doit tirer son épingle du jeu avec des nouveautés et les forces de la licence.

Amonistarbucks

Après une courte vidéo d’introduction, Léa, le personnage humain du jeu, décide d’ouvrir un café tenu par des Pokémon. Les célèbres monstres de poche sont à la fois clients et baristas, et il va s’agir de servir aux clients leur commande, par le biais d’objectifs à remplir lors des sessions de jeu.

Nourrissez les tous !

Il va donc s’agir de réunir les tronches des Pokémon identiques, par un glissement du doigt, et ceux-ci se « collent » et bougent avec les mouvements faits par le joueur. Bref ça donne ça :

Cumuler les mêmes Pokémon permet de faire des combos et ainsi monter le score, mais aussi la jauge de coup spécial. Ce coup est propre à chaque Chef Pokémon qui aura été choisi, et permet de faire le ménage sur le tableau.

Car si le jeu commence avec une créature, de nouvelles sont débloquées grâce à la réussite des commandes, et aux étoiles gagnées grâce à cela. Ces étoiles remplissent une jauge d’affinité du Pokémon client, et une fois remplie, il vient rejoindre l’équipe.

Et on lèche pas la marchandise !

A l’instar du jeu d’origine, chacun a ses propres capacités, spécialités et avantages. Par exemple, Cupcanaille est spécialisé dans la confection des desserts, et sa capacité élimine les jetons au dessus du jeton spécial une fois activé.

Au fil de la réussite des commandes, au-delà de l’inclusion de nouveau personnel, le café va aussi s’agrandir, pour proposer plus de spécialités, plus de clients potentiels, et plus de défis. Ce qui va apporter au final un café plus dynamique avec des clients partout, et des commandes de plus en plus complexes à réussir. Et pourtant en moins de 25 parties, le sentiment de déjà joué se fait sentir méchamment.

Après on ouvrira des franchises à Alola et Galar

C’est dans les vieux pots(kémon)…

Pokémon Café Mix ressert les mécaniques classiques de ce genre de jeux : objectifs de score, en un minimum d’actions, les « blocs » plus solides nécessitant plusieurs coups pour disparaitre ou l’utilisation d’un coup spécial… Rien d’exceptionnel, malgré la direction artistique de qualité, les animations rigolotes et l’univers coloré qui est ici proposé dans Pokémon Café Mix. Tout est un jeu d’apparences, comme s’il s’agissait d’un skin Pokémon sur un énième Match 3 du genre.

Certains puzzles nécessitent de mettre des tomates dans un panier, et il va falloir utiliser la physique parfois pour les y amener. Cela change un peu des phases plus classiques, mais ça ne révolutionne pas non plus le titre.

Ca parait simple, et pourtant…

Les éternels bonus d’aide sont présents, pour pouvoir terminer plus facilement une commande, et sont au nombre de 4 utilisables pendant la partie :

Et trois autres à activer avant de lancer la commande :

Au terme de chaque commande réussie, en plus des étoiles qui permettent de recruter de nouveaux chefs, ou de monter le niveau de ceux qui sont déjà au boulot, des glands dorés sont octroyés. Ils permettent d’acheter des bonus complémentaires, de recommencer un tableau raté ou des cœurs, nécessaires pour jouer. Ces cœurs reviennent également en étant patient, après quelques minutes. L’aspect payant du jeu est donc une question de patience, et ne sert actuellement qu’à acquérir un chef spécial Pikachu.

Des défis sont également de la partie, et demandent de remplir différents objectifs, afin de récupérer des glands dorés et des items d’aide.

Alors oui, le système de compétences et d’affinités est sympathique, mais le fond du jeu est d’un classique grinçant. L’aspect intéressant du jeu réside dans le côté collection de nouveaux chefs, propre à la licence, et l’évolution du café en terme d’aspect. Passé cela, Pokémon Café Mix semble assez quelconque, mais pourra faire passer le temps aux fans de ce type de jeux et de Pokémon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nope.
%d blogueurs aiment cette page :