[REVIEW MANGA] ONE PIECE TOME 96

One Piece Couv 96

Auteur : Eiichiro ODA

Parution au Japon : 3 Avril 2020
Parution en France : 7 Octobre 2020
Chapitres : 965 à 974

Synopsis :

Au cours de son périple aux côtés de Barbe Blanche, Oden fait la connaissance d’un homme que le destin semble avoir placé sur sa route : le grand Roger ! Qu’apportera donc au monde la rencontre de ces deux hommes ?! Pendant ce temps, dans le pays des Wa, Orochi profite de l’absence d’Oden pour manœuvrer en coulisses…

Chapitre 965 : La Conspiration du Clan Kurozumi

Le chapitre démarre, nous replongeant dans un flash-back et nous retrouvons Kôzuki Oden qui continue de tenir son journal. Il poursuit sa traversée des mers à bord du Moby Dick et commence une relation amoureuse avec Kôzuki Toki. Après un premier aperçu de ce qu’était la vie de pirate poursuivi par la Marine, Oden décide malgré tout de rester avec Barbe Blanche. Son fils Momonosuke naît au cours de sa deuxième année de voyage.

Réalisant que L’Équipage de Barbe Blanche n’avait de cesse de grossir, Newgate finit par décider de le subdiviser en 5 Divisions et proposa donc à Oden de diriger la Seconde Flotte. Ce dernier refusa, ne se sentant pas prêt à diriger des hommes.

C’est d’ailleurs à cette période que Marshall D. Teach, alors enfant ressemblant à un orphelin selon Oden, rejoindra l’Équipage.

Oden raconte qu’il avait beau explorer de nombreuses îles, il se faisait reprocher de ne pas être prudent, il n’arrivait pas à s’arrêter.

Retour au Pays de Wano, où le Shogun Kôzuki Sukiyaki mourant, nomma Kurozumi Orochi pour lui succéder, étant donné l’absence de son fils Oden. Orochi jura alors de prendre soin de Wano en attendant le retour d’Oden. Notons à ce moment l’apparition de la précédente utilisatrice des pouvoirs du Mane Mane no Mi. La vieille raconta à Orochi l’histoire funeste du Clan Kurozumi, et lui proposa de les venger en assassinant le Shogun Sukiyaki, dont l’existence a empêché Orochi d’être Shogun. Ce dernier accepta, et vola ou emprunta de l’argent un peu partout dans le pays dans le but de s’armer pour effectuer un coup d’état contre les Kôzuki.

Plus de 3 ans plus tard, l’Équipage de Barbe Blanche arriva sur une île qui fut le théâtre d’un affrontement entre la Marine et l’Équipage des Pirates Roger. Malgré les avertissements de Rayleigh, Roger s’impatiente de retrouver Barbe Blanche dans une nouvelle bataille. Nous apprenons alors qu’il ne lui reste plus très longtemps à vivre, et qu’il s’agit peut-être de la dernière opportunité pour lui d’affronter son rival. Le chapitre se termine en annonçant un combat imminent entre Roger et Newgate.

Chapitre 966 : Roger et Barbe Blanche

Oden s’élance sans réfléchir, comme à son habitude, vers les pirates de Roger pour leur voler leur trésor. Sans aucune difficulté apparente, il les vainc avec sa technique à deux lames « Ganmodoki » mais Roger arrive et le repousse facilement avec Kamusari. Oden, pris de colère, se relève pour une deuxième manche, mais Barbe Blanche intervient. Lui et Roger croisent leur fluide sans même que leur lames se touchent, et se saluent. Leur équipages font de même et commencent le combat. Le choc entre ces deux titans durera trois jours et trois nuits, sans qu’aucun ne prenne l’avantage.

Puis vint le quatrième jour… Les deux équipages finissent par sympathiser et commencèrent à s’échanger leurs trésors. Quant à Roger, il fut surpris de rencontrer un individu capable de déchiffrer les ponéglyphes. Il exposa alors sa théorie de l’existence d’une dernière île au-delà de l’officielle, Road Star. Selon lui, si le Gouvernement Mondial a interdit le déchiffrage des Ponéglyphes, en particulier les quatre Roads, c’est pour dissimuler un immense trésor se trouvant sur cette île… Et si Roger et sa bande l’atteignent, ils auraient fini de parcourir les mers du globe et deviendraient les plus grands pirates de tous les temps.

Oden resta muet d’étonnement devant cet être si singulier qui fit la plus improbable des demandes à Barbe Blanche : il implora à genoux son adversaire de toujours de lui « prêter » Oden pour un an!

De prime abord, Barbe Blanche et Oden sont pas d’accord, mais en y réfléchissant, cela permettrait à Oden d’aider Roger à percer le secret des ponéglyphes. Toujours furieux, Barbe Blanche finit par accepter et le laissa partir avec sa femme et ses enfants.

C’est ainsi qu’Oden entama la seconde partie de son voyage, cette fois à bord du navire de Roger. Il se fit accepter par l’équipage malgré l’intrusion de ses amis Minks qui l’ont suivi à bord à son insu. Ensemble, ils iront même jusqu’à visiter lîle de Jaya puis l’île céleste Skypiea grâce au Knock-Up Stream. Là-bas, Roger trouve la cloche d’or en « entendant sa voix » et décide de laisser une trace de son passage. On apprend alors que c’est Oden qui a écrit le message à côté du ponéglyphe donnant l’emplacement de Poséidon, message que trouvera Robin près de vingt ans plus tard…

Ensemble, ils iront même jusqu’à visiter lîle de Jaya puis l’île céleste Skypiea grâce au Knock-Up Stream. Là-bas, Roger trouve la cloche d’or en « entendant sa voix » et décide de laisser une trace de son passage. On apprend alors que c’est Oden qui a écrit le message à côté du ponéglyphe indiquant l’emplacement de Poséidon, message que trouvera Robin près de vingt ans plus tard…

Chapitre 967 : L’aventure de Roger

Après avoir quitté Skypiea, Gol D. Roger et son équipage parcourent le monde à la recherche des Road Ponéglyphes. Ils visitent alors Water Seven, Tequila Wolf, et même l’île des Hommes-Poissons, où Roger y retrouve son vieil ami le roi Neptune.

Celui-ci l’arrête à cause d’une prophétie de Shyarly selon laquelle « les portes de l’île des hommes-poissons s’ouvriront à tous et la barrière entre les mondes sera détruite. » Roger étant près des portes, tout le monde s’est dit qu’il serait l’élu. Mais Shyarly le coupa en lui apprenant que cela se passera après la naissance de la princesse sirène, dans 10 ans…

Après cette révélation de l’avenir, le groupe de Roger se dirigea vers la forêt sous-marine où ils découvrent le ponéglyphe d’excuse de Joy Boy et un Road Ponéglyphe.

L’équipage repart et se rend au Pays de Wa. Kozuki Oden est forcé d’y déposer sa femme, malade, ainsi que ses enfants et ses deux vassaux Minks. Il comprend aussi que son pays a changé sans un seul regard mais son envie d’aventures était trop grand, il se retient de rester, sachant qu’il ne voudrait plus jamais le quitter sinon…

Ils se rendent alors à Zou, Roger et Oden y trouvent le dernier Road Ponéglyphe et ressentent la présence de quelque chose d’immense. Ils ne leur restent plus alors qu’à se rendre à la dernière île, sans Baggy qui tomba malade en route, ni Shanks qui débarqua avec son compagnon pour ne pas le laisser seul.

Finalement ils l’ont fait ; ils atteignirent Raftel, ils virent le trésor légendaire laissé par Joy Boy, ils apprirent toute la vérité sur leur monde, le Siècle Manquant, la Volonté du D, les Armes antiques. Oden apprit même que son pays était connecté au reste du monde par le passé. Et à la vue de tout ça, ils ont tous ri aux larmes. Pour marquer cet événement, ils décident de rebaptiser cette île Laugh Tale, ce qui veut dire « histoire drôle ».

Chapitre 968 : Le retour d’Oden

Après avoir quitté Laugh Tale, Roger et son équipage errent un peu partout sur le globe, traqués par tous les opportunistes attirés par l’appât du gain, des pirates mais aussi la Marine. Car la légende du Roi des Pirates et de son fabuleux trésor se fait entendre partout dans le monde. Mais Roger pense à tout autre chose : il a terminé l’aventure de toute une vie et a accompli son rêve même si son heure était décidée! Que vouloir d’autre ?

C’est ainsi qu’une nuit il réunit tout son équipage et leur annonca officiellement leur dissolution… Ce qui fut un déchirement pour ses fidèles compagnons !

Se souvenant de la conversation entre les Rois des Mers qu’il a entendu près de l’île des Hommes-Poissons, il sait que dans dix ans le roi des rois naîtra, trouvera le One Piece et les surpassera. Roger pense que ce sera son futur fils, ce qui fait rire tout le monde.

C’est ainsi que Roger fait ses adieux à ses compagnons et les quitte en larmes, même Rayleigh.

Et quand ce fut le tour de Oden de les quitter et de rentrer à Wa, ils pleurèrent à chaudes larmes à nouveau… Mais ils gardèrent l’espoir de se retrouver un jour….

De retour chez lui, Oden retrouve sa famille et ses hommes. Il constate que grâce à l’implication dévouée de sa femme Toki dans le travail quotidien du peuple et à ses louanges sur les aventures de son mari, sa popularité et celle de sa famille a grimpé en flèche auprès des gens de Kuri.

Mais tout n’est pas rose au pays des Wa, et si grâce à ses samouraïs la situation de Kuri est stable, c’est tout le contraire dans le reste du pays. En fait Oden apprend avec stupeur qu’Orochi a emprunté une somme considérable à Yasuie sans jamais rembourser, qu’il est le dernier descendant des Kurozumi, et qu’il est le shogun depuis la mort de Sukiyaki. Il a alors fait de Wa un enfer grâce au soutien d’un certain pirate du nom de Kaido, en créant des fabriques d’armes où tous les hommes y sont forcés à travailler. Encore pire, il a fait exécuter une famille de rebelles il y a six mois pour le simple fait d’avoir cesser de travailler ! En apprenant cela, Kinemon et les autres se sont précipités à la Capitale des fleurs pour se venger… Mais c’est à ce moment-là que les hommes de Kaido en ont profité pour attaquer Kuri, et ont blessé Toki avant de s’enfuir!!

En apprenant tout ceci, et en ayant constaté la blessure de sa bien aimée ainsi que la détresse de Kinemon, Oden entre dans une colère noire ! Il se rua à travers la Capitale des fleurs et s’inflitra dans le palais afin de réclamer la tête de Orochi !

Chapitre 969 : Sire bouffon

Alors qu’Oden tente d’éliminer Orochi à coups de sabres, un barrière de verre apparaît soudainement, l’empêchant d’arriver à son but. En effet, le joueur de biwa au côté du shogun, Kurozumi Semimaru, possède les pouvoirs du Bari Bari no Mi (dont on connait l’actuel détenteur).

Oden tente alors de négocier et demande à Orochi de lui rendre son titre de shogun comme cela était prévu par son père Sukiyaki. Mais à la surprise générale, Orochi lui révèle que cette disposition n’a pas force de loi ! En effet, elle a été déclarée non pas par le Shogun lui-même, mais par la vieille usurpatrice déguisée en lui grâce au Mane Mane no Mi !! Quant à ce qui est réellement arrivé à Kozuki Sukiyaki, Orochi préfère laisser planer le mystère.

Le même jour, la foule qui s’était réunie devant le château pour acclamer le retour de l’héritier légitime, est soudainement attaquée par des flèches empoisonnées qui rendent deux personnes aveugles. Tout le monde rentre chez soi pendant qu’un dragon gigantesque apparaît au dessus de la capitale des fleurs.

Quelques heures plus tard, les gens voient enfin leur héros, espérant être sauvés, mais c’est un Oden à moitié nu en train de faire le pitre qu’ils virent devant le château!! Leur dernier espoir trahi de manière si imprévisible et grotesque, le peuple du pays des Wa entre dans une grande colère et donne à Oden le surnom peu flatteur de « Sire bouffon ».

A partir de là, Oden se rend chaque semaine à la capitale pour faire le bouffon et mendier pendant cinq ans. Cinq longues années durant lesquelles, impuissant, il apprend notamment la mort de Roger qui a failli le rendre fou, ou encore le début de l’âge d’or de la piraterie avec des tas de pirates se lançant à la recherche du One Piece. Oden le « Sire bouffon » de Kuri s’amuse encore et toujours chaque semaine.

Puis à la cinquième année, Orochi le tyran se rend à Kuri pour annoncer qu’il va construire plusieurs fabriques d’armes dans la région. Pire que tout, il informe Oden que son ami Hyogoro a été capturé par l’Empereur pour rébellion, et qu’au cours d’une insurrection provoquée par ses troupes, 16 personnes dont sa propre femme sont morts!!

Sitôt Orochi parti, Oden éclate en sanglots et décide de tuer Kaido une bonne fois pour toutes! Enchantés de ces paroles, ses fidèles samouraïs acceptent de le suivre.

Au crépuscule, ils se mettent donc tous en marche vers la capitale, accompagnés de Denjiro et Ashura Doji revenus pour l’occasion. Ceux qui croisèrent leur route les appellent les « Fourreaux rouges » à cause de la lumière du soleil écarlate se reflétant sur leur katana.

Chapitre 970 : Oden vs Kaido

Le tristement célèbre « Sire bouffon » et ses Neuf Fourreaux Rouges se dirigent à présent vers le lieu où réside leur ennemi juré : Kaido. Ce dernier leur apprend qu’il a certainement un espion dans leurs rangs et que c’est comme ça qu’il a pu anticipé leur attaque. Oden lui demanda alors si tout ce qu’il lui a promis Orochi était faux, ce à quoi Kaido répond positivement. Il se moqua de lui en le traitant d’imbécile au cœur tendre…

C’est ainsi que commence la grande bataille entre les 10 samouraïs et les mille hommes de Kaido. L’affrontement aurait pu être écourté si les samouraïs n’avait pas récu l’aide inattendue de Shinobu, une ancienne ninja au service du clan Kozuki depuis son enfance.

Finalement, grâce à sa puissance prodigieuse, Oden parvient à blesser le grand dragon en lui entaillant profondément le ventre avec sa technique à deux lames Togen Totsuka, le mettant ainsi à terre.

Mais alors qu’il se précipite pour l’achever, il voit son fils menacé de mort par un pirate; son attention détournée, Kaido en profite pour reprendre sa forme humaine et l’assommer par surprise. C’est alors que la supercherie se révèle : il s’agissait en fait de Kurozumi Higurashi et de ses pouvoirs mimétiques ! Et fatalement, les hommes d’Oden distraits se font battre à leur tour.

Finalement la forêt d’Udon où le combat a fait rage brûla pendant cinq jours, et Oden ainsi que les Neuf Fourreaux Rouges furent arrêtés, jugés pour conspiration et emprisonnés à la Capitale des fleurs. Seule Shinobu est relachée, Oden ayant fait croire qu’elle voulait attenter à sa vie. Et tandis que Toki, Hiyori et Momonosuke protégés par Yasuie attendent le retour des guerriers, les intéressés sont condamnés à être ébouillantés vivants dans une marmite, dans trois jours…

Chapitre 971 : Mise à mort par ébouillantage

Le jour de l’exécution publique est arrivé! Tandis que le clan Kozuki tente de rester digne en toute circonstance, tout le monde à la Capitale des fleurs accourt pour voir Oden et les Neuf Fourreaux Rouges se faire ébouillanter vivants dans une grande marmite d’huile bouillante.

Mais alors que le « seigneur stupide » s’apprête à subir sa sentence, il demande une deuxième chance de vivre aux tyrans: ils vont entrer tous les dix dans la marmite et si jamais certains survivent dans un temps imparti, ils devront être libérés sur-le-champ. Ce dernier entre dans la marmite, endurant alors un supplice pire encore que la mort. Alors que ses hommes veulent le suivre, il les fait tous monter sur une planche qu’il porte sur ces épaules.

Quatre minutes s’écoulent ainsi. Les deux tyrans se rejouissent du spectacle tout en étant témoins que Oden n’a qu’une parole. Mais la foule est partagée entre admiration et lassitude devant une telle force de conviction et une telle stupidité de la part de leur prétendu sauveur…

Shinobu qui assiste à tout ça ne tient plus et se jette sur quelqu’un qui raillait Oden, criant à la foule que ce sont eux les idiots. Elle leur révèle le véritable but d’Orochi : il méprise le Pays de Wa, car non seulement sa famille a été déchue et bannie à cause du crime de son grand-père mais en plus elle a été traquée et tuée par la vindicte populaire au nom de la « justice ». C’est pourquoi il se moque de l’argent et du pouvoir, et cherche à détruire la contrée qu’il dirige uniquement par vengeance. Pour cela, il enlevait des centaines de personnes pour les offrir en pâture à Kaido.

Shinobu leur expose ensuite les termes du marché qu’Orochi et Kaido avaient passé avec Oden: à chaque danse humiliante exécutée dans la rue dans la semaine à l’heure prévue, cent personnes étaient épargnées. En échange de quoi, ils lui avaient promis de quitter le pays au bout de cinq ans quand leurs navires seraient construits, vu que ce pays ne représente rien pour eux. Le « Sire bouffon » a ainsi fait le clown, vérifiant dans chaque province si les termes du contrat étaient respectés.

En larmes, Shinobu s’écrie que c’est grâce à lui que pendant ces cinq années, les habitants du pays ont pu vivre une relative paix. Le Seigneur Oden faisait tout cela pour les protéger!!

Chapitre 972 : Bouillir, tel est le propre du Oden

Les spectateurs sont choqués par les révélations de Shinobu sur Oden. Elle se fit encerclée par les hommes d’Orochi qui comptent bien la faire taire, ce à quoi elle menace de représailles. Quant à ceux qui commencent à réclamer la libération d’Oden, ce lâche d’Orochi leur fait tirer dessus, avec des flèches empoisonnées, scénario identique qu’il y a cinq ans. Tout ça finit par provoquer une énorme prise de conscience dans tout le pays à mesure que la nouvelle se transmet. Les gens sur place encouragent Oden et lui crient de les excuser.

Oden révèle alors à ses hommes ce qu’il appris durant son voyage: il y a 800 ans, ce fut le clan Kozuki lui-même qui coupa le Pays des Wa du reste du monde! Ceci pour le protéger d’un « immense pouvoir ». Il ajoute que le pays des Wa attend quelqu’un depuis tout ce temps et quand ce quelqu’un viendra, le pays devra l’accueillir et le supporter. Oden a le souhait d’ouvrir le pays s’il survit à son ébouillantage.

Mais comme même lui a conscience que Kaido et Orochi ne courront pas le risque de le laisser en vie si facilement, il demande à ses samouraïs de le faire à sa place, ce qu’ils acceptent sans broncher.

Oden survit ainsi à l’heure prévue malgré une température de 700 °C qui n’a cessé d’augmenter, et tout le monde l’acclame. 

Voyant cela, Orochi ordonne à ses hommes de faire feu sur les condamnés et par la même occasion de tuer la famille Kozuki. Alors Oden balance la planche qu’il portait par delà la foule en criant sa dernière volonté à ses hommes. Ceux-ci brisent leur chaines et se mettent à courir en direction de Kuri, suivis par Shinobu.

Kaido décide alors d’achever son ennemi juré d’une balle dans la tête en signe de respect. Nous apprenons par ailleurs que Kaido a tué lui-même l’usurpatrice du clan Kurozumi. Il s’est excusé d’avoir usé d’une telle supercherie lors de leur affrontement… Oden le complimente pour son honnêteté avant d’être exécuté…

Nous assistons ainsi à la mort du désormais légendaire Kozuki Oden, Seigneur du Pays des Wa… Son existence se termina avec un sourire et sa dernière tirade avant de disparaitre sera complétée par ses sujets qu’il aimait tant : Bouillir, tel est le propre du… ODEN !!!!!

Son existence se termina avec un sourire

Plus tard, Toki apprend la mort de son mari. Elle ouvre alors la lettre contenant ses dernières volontés. Elle y lit que dans vingt ans, une guerre gigantesque aura lieu et que ce sont ses protagonistes qui pourront vaincre Kaido. Son mari lui demande alors d’utiliser son pouvoir à sa mort. Toki déchire alors la lettre en pleurant, déclarant son intention de n’être pas un poids pour Oden, lui disant de regarder 20 ans dans le futur!!

Regarde bien, Oden, ce que sera le futur dans vingt ans !!

Chapitre 973 : La lignée Kozuki

Oden est mort… L’heure est grave pour ses compagnons pourchassés par les hommes de Kaido ! Ils doivent fuir le plus vite possible afin de retrouver Dame Toki et ses enfants et de les aider à s’échapper.

Par chance, leur course est grandement facilitée grâce aux armes fournies par Shinobu qui les aide une nouvelle fois, se sentant responsable.

Arrivés au château, la situation semble désespérée ! Le château est en train de brûler sous leurs yeux, les serviteurs sont massacrés et le jeune Momonosuke est capturé et suspendu dans le vide par Kaido en personne !

Après une dernière provocation de la part de Kaido qui traite encore son père de « bouffon », Kaido s’apprête à tuer le dernier du clan Kozuki.

Le jeune Momonosuke, ne se laissant pas insulter, affirme en hurlant et couvert de larmes que son père est un grand guerrier et qu’il deviendra le futur seigneur qui portera fièrement les responsabilités de son pays.

En entendant ses mots, Kaido le jette dans le chateau en proie aux flammes, reprend sa forme de dragon et déclare que ce n’est que du bourrage de crâne et qu’il ne mérite pas une mort digne.

Les Fourreaux rouges arrivent finalement auprès de Toki et de ses enfants, et c’est à ce moment qu’elle leur révèle son plan qu’elle utilise ses pouvoirs afin de les envoyer vingt ans dans le futur comme cela était prévu. Seuls restent Kawamatsu et Hiyori qui prennent la fuite dans la rivière. Quant à Toki, elle use de ses dernières forces pour fuir le château et rejoindre Bakura…

Toi la lune qui ne connait point l’aurore,
Puisse ton voeu se réaliser,
Et tes neuf ombres emporter cette nuit de vingt ans
Vers l’aube étincelante!

Telle fut la dernière prophétie de Dame Toki avant de succomber…

Tandis qu’Ashura se réfugie sur le mont Atama, Denjiro spart s’isoler sur une autre montagne où il y hurle et se lamente pendant des mois. Quant il en ressort, la rage l’a rendu complètement méconnaissable. Il retourne alors à la capitale où il se crée une nouvelle réputation de caïd sous le nom de Kyoshiro. Très vite, il est repéré par Orochi qui le prend à son service en tant que garde du corps, en échange de tout ce qu’il désire. Son ascension est fulgurante et il devient le nouveau chef des yakuzas du pays. Mais ce que les gens ne savent pas, c’est que la nuit il devient Ushimitsu « le voleur au clair de lune ». Un jour, deux de ses geishas lui amènent Hiyori qui s’était perdue. Se dévoilant à elle sous son vrai jour, il lui demande de garder leur identités secrètes, même à leurs alliés, jusqu’au jour promis. Il lui apprend aussi tout l’art des geishas, la faisant nommer Komurasaki !

Chapitre 974 : En route pour l’île d’Onigashima !

Denjiro dit à sa protégée de continuer à faire semblant d’être la courtisane d’Orochi tout en restant très méfiante, même si c’est dur pour elle. Il lui dit aussi qu’au cas où, il mettrait sa mort en scène.

Malheureusement, quelques mois avant le présent, Orochi et Kaido sont mis au courant de l’arrivée des samouraïs envoyés dans le temps. Orochi vante alors les mérites de son espion : celui-ci est issu d’une famille de comédiens faisant partie de la Famille Kurozumi. Un jour, ses parents se sont fait tuer sur scène par des gens du pays à cause de la répression sur sa famille. Cela l’a rendu complètement fou et il s’est mis à vivre en changeant d’identités sans arrêt. Jusqu’à ce qu’il rencontre Orochi qui avait tué les assassins de ses parents et se voit confier, en plus d’un Fruit du Démon, le rôle de vassal du clan Kozuki loyal à la vie et à la mort, et en même temps son espion. C’est grâce à lui qu’il a pu s’en mettre plein les poches et faire alliance avec Kaido, ainsi que ridiculiser Oden!

Fin du flash-back du Pays des Wa…

Retour dans le présent.

Les Fourreaux rouges embarquent pour Onigashima, malgré la tempête et les protestations de Momonosuke qui comptait attendre l’arrivée de renforts qui visiblement ne viendront pas.

Comptant sur un effectif réduit, Kinemon pense que leur infiltration chez Kaido sera plus furtive…

Mais Kanjuro remet la question de l’espion sur la table, vu la situation. Kinemon veut pas y penser ce qui enrage Kiku. Kanjuro l’approuve…et révèle qu’il est l’espion! Et là tout devient clair : C’est Kanjuro qui a éventé leurs plans, qui a vendu Law et ses compagnons, qui a donné une carte de vie à Jack pour accéder à Zou!

Pour rendre la situation encore plus inextricable pour nos héros, des bateaux de L’Équipage aux Cent Bêtes arrivent, prévenus par Orochi. Les Fourreaux Rouges sont choqués et horrifiés, et Kinemon fou de rage tranche la tête du traître! Mais ce n’était qu’un leurre dessiné, le vrai Kanjuro est resté sur le port pour prendre Momonosuke en otage.

Ses manigances finalement révélées au grand jour, il leur explique finalement que sa véritable mission était d’amener le jeune Momonosuke à Orochi !

C’est alors que des coups de canons retentissent stoppant ainsi la progression des navires ennemis. En même temps un sous-marin surgit sous la barque des samouraïs, les repêchant. Des voix se font entendre, déterminées mais enthousiastes.

Ce sont celle de Luffy, Kid et Law arrivant sur leurs navires respectifs !! Ils se fâchent contre les samouraïs qui sous-estiment la mer, et défient les lâches pirates qui s’en sont pris à eux : En mer, ce sont les pirates qu’on affronte!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nope.
%d blogueurs aiment cette page :